Mercredi 24 octobre 2018, 19 h 30
Salle Bourgie
1339 Rue Sherbrooke Ouest, Montréal
Métro Peel

RÉSUMÉ

Le Grand Siècle n’est pas fait que de grandeur monarchique. C’est aussi une époque d’intense piété, sans pourtant qu’en musique l’austérité soit au rendezvous : quand on considère la sensualité mélodique, le raffinement des ornements et le dramatisme, issu de l’opéra, qui la caractérisent, on pourrait même parler d’une mystique de la séduction. Les mouvements de la messe Assumpta est Maria de Charpentier alterneront avec quelques motets, notamment à sainte Cécile et à sainte Suzanne, de François Couperin. Trois de ceux-ci, dont les parties instrumentales manquaient, ont été reconstitués par le chef britannique Edward Higginbottom avec un goût parfait ; ils seront joués pour la première fois de ce côté-ci de l’Atlantique.

Concert présenté en collaboration avec la Fondation Arte Musica.

PROGRAMME

Marc-Antoine Charpentier (1643-1704) Missa Assumpta est Maria
François Couperin (1668-1733) Cinq motets

Durée : 1 h 30

DISTRIBUTION

Rebecca Dowd, soprano
Stephanie Manias, soprano
Philippe Gagné, haute-contre
Normand Richard, baryton-basse
Chœur et instruments
Edward Higginbottom, chef invité