Mercredi 7 novembre 2018, 19 h 30
Chapelle historique du Bon-Pasteur
100, rue Sherbrooke Est, Montréal
Métro Sherbrooke

Accès à la salle pour abonnés Prestige : 18 h 30
Accès à la salle pour admission générale : 19 h

RÉSUMÉ

Forme intime s’il en est une, l’air de cour est un style bien particulier qui évolue en France au cours des XVIe, XVIIe et XVIIIe siècles. Il a su enchanter l’aristocratie française, tant dans l’entourage royal que dans le microcosme des salons. Le programme Enfin la beauté tire son nom d’un des plus célèbres airs de cours de la première époque. Les airs au programme sont regroupés selon les thématiques des textes; Bergers et bergères, bois et forêts, charmes et beauté sont ainsi tour à tour évoqués. Des pièces instrumentales anonymes et d’origine française sont intégrées au programme.

PROGRAMME

Bergers et Bergères
Pierre Guédron (1565-1620) Aux plaisirs aux délices bergères / Un jour l’amoureuse Sylvie
Joseph Chabanceau de la Barre (1633-1678) Allez bergers 
Michel Lambert (1610-1696) Ma bergère est tendre et fidèle
Anonyme (Goëss manuscript) Suite pour le luth
Prélude
Sarabande
Chaconne

Bois et forest
 J.C de la Barre Forest solitaires et sombres
Marc-Antoine Charpentier (1643-1704) Sans frayeur dans ce bois
Michel Lambert Le repos, l’ombre et le silence / Dans nos bois, Tircis aperçut
Anonyme (Goëss manuscript) Suite pour le luth
Air
Courante
Volte

Charmes et beauté
Étienne Moulinié (1599-1676) Enfin la beauté que j’adore 
Jean-Baptiste Lully (1632-1687) Si l’amour «Récit de la beauté»
J.C de la Barre Ah, je sens que mon cœur
Michel Lambert Vos mépris chaque jour

DISTRIBUTION

Marie Magistry, soprano
Sylvain Bergeron, archiluth